in , ,

Un chien policier mord un photographe lors d’une marche féministe

Lors d’une marche féministe hier soir à Lille, la police a envoyé une brigade cynophile pour intimider le cortège. Un photographe est contrôlé et attaqué par un des chiens policiers.

Une nouvelle violence policière qui s’ajoute aux tirs de LBD, aux coups de matraque et aux jets de grenades lacrymogène et désencerclante.

Les forces de l’ordre continuent leur répression. Pour de nombreuses associations et militants, la France devient un pays où le droit de manifester est remis en cause par les violences policières.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Médecin en charge du vaccin du COVID : “C’est la maladie la plus effrayante que j’ai jamais rencontrée dans ma carrière”

    Coronavirus. Interdiction de rassemblement : Sibeth Ndiaye incapable d’expliquer les incohérences du gouvernement