in ,

Pierre Moscovici arrive à la Cour des comptes et multiplie son budget par trois

Après l’arrivée de Pierre Moscovici, la Cour des Comptes a augmenté son budget par trois, passant de 470 000 euros à 1,5 million d’euros. Cette hausse est un comble pour une instance qui passe son temps à demander à l’Etat de diminuer ses dépenses publiques notamment pour la santé et l’éducation.

Quelques semaines après la publication d’un nouveau rapport de la Cour des Comptes qui s’en prend aux dépenses de la sécurité sociale en pleine crise sanitaire, François Ruffin a demandé des explications sur la multiplication par trois du budget de l’organisme en charge principalement de contrôler la régularité, entre autres, des comptes publics, de l’Etat et des établissements publics nationaux.

La publication de la vidéo de l’intervention de François Ruffin fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux.

“Quand le gendarme du budget fait déraper le budget ! Moscovici arrive à la Cour des comptes et que fait-il aussitôt ? Il triple ses frais ! Et demain pour le pays il va prôner l’austérité ? Même les Marcheurs sont mal à l’aise…”

Cette augmentation du budget de la Cour des Comptes intervient après plusieurs mois de contestation sociale notamment de la part des soignants et des enseignants. Ces deux professions en péril sont en première ligne face à l’épidémie de coronavirus et continuent de subir les coupes budgétaires des gouvernements successifs.

Les personnels soignants demandent une revalorisation salariale et une augmentation des moyens de l’hôpital public pour rouvrir des lits et embaucher. Du côté des enseignants, il s’agit également de prendre en considération le travail d’éducation de plus en plus difficile des professeurs et le manque de moyen dans les écoles notamment dans les banlieues et en campagne.

Lire l’édito : « La fin du monde approche et c’est une bonne nouvelle » : mouais… (édito)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    En 70 ans, les humains ont dépassé la consommation d’énergie de l’ensemble des 11 700 années précédentes

    La région méditerranéenne se réchauffe 20 % plus vite que le reste du globe