in ,

Réforme des retraites : des députés LREM réclament des réponses sur le coût


A quelques semaines des élections municipales, La République En Marche n’a jamais semblé aussi divisée et au bord de l’implosion. Mardi, deux députés LREM, piliers de la commission des finances de l’Assemblée nationale ont envoyé une lettre au Premier Ministre Edouard Philippe afin d’avoir des réponses sur la « faisabilité financière » du projet de loi des retraites.

Dans une lettre envoyée au Premier Ministre, deux piliers (La République en marche, LRM) de la commission des finances de l’Assemblée nationale, Emilie Cariou (Meuse) et Laurent Saint-Martin (Val-de-Marne) listent les interrogations concernant les « mesures de compensation » envisagées pour accompagner la réforme pour les différentes populations concernées, et dont les modalités et le coût ne sont pas encore connus.

Pour le moment, « c’est “tout va bien, madame la marquise”. Mais rien n’est clair », déplore Mme Cariou.

A cinq jours du début des débats sur la réforme des retraites en séance à l’Assemblée Nationale, la République en Marche montre à nouveau son manque de préparation pour une réforme des retraites qu’elle souhaite passer en force.

« Rien qu’avec les questions de cette lettre, on est sûrement déjà sur un paquet de milliards d’euros », estime-t-elle.

Le passage à un système universel modifiera en profondeur les paramètres de calcul des pensions et des cotisations pour les salariés mais aussi pour les fonctionnaires, les agents des collectivités territoriales ou encore les indépendants. Un chantier monstre qui ne semble pas du tout préparé et qui provoque l’inquiétude de certains députés LREM.

« Le financement d’une telle réforme ne peut pas seulement se réfléchir par rapport à l’équilibre du système des retraites et de l’assurance-vieillesse. Se pose aussi la question plus globale du budget de l’Etat », fait savoir M. Saint-Martin, nouveau rapporteur du budget depuis janvier.

Cette nouvelle sortie de cadres de LREM montre les inquiétudes importantes des membres de la majorité qui depuis des mois ne peuvent même pas répondre à leurs interlocuteurs dans les débats télévisés.

Le mouvement des gilets jaunes, les scandales à répétition et une réforme des retraites que personne n’arrive à comprendre semblent avoir détruit une unité de façade chez la République en Marche qui voit ses députés démissionner les uns après les autres.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mer de Glace fond à toute vitesse, ces images nous le rappellent

Dorothée Browaeys : « Vivre dans la perspective que nos sociétés humaines vont s’effondrer est insoutenable »