in ,

Une maire de l’Essonne incite les habitants à dénoncer les cas de non-respect du confinement


La maire de Montgeron, dans l’Essonne, a affiché dans les halls de deux quartiers de la ville une lettre appelant à dénoncer les habitants qui ne respecteraient pas le confinement.

Sylvie Carillon, maire LR de Montgeron, a eu la mauvaise idée de placarder dans les halls des quartiers de l’Oly et de la Forêt des affiches appelant à dénoncer les cas de non-respect du confinement.

« Si vous êtes témoins du non-respect du confinement, je vous invite à le signaler à la police municipale ou nationale (en composant le 17) afin que les forces de sécurité puissent intervenir dans les meilleurs délais. »

Cette lettre postée quelques jours après le 1 er avril aurait pu faire croire à un poisson d’avril si elle n’avait pas été confirmée par la maire.

« J’ai voulu signaler aux habitants de ces deux quartiers qu’ils ont aussi le droit de faire intervenir la police. Certains ne dorment plus. Dans les cages d’escalier, ils peuvent être une quinzaine à se regrouper tous les jours jusqu’à parfois deux heures du matin. Les gens sont traumatisés, contraints de les frôler pour rentrer chez eux. Tout le monde est à cran », explique-t-elle au journal Le Parisien.

De nombreux habitants comme des élus de l’opposition locale ont été choqués par les méthodes de la maire.

« Je ne comprends pas l’intérêt de la maire d’inciter à la délation. Le pire c’est que cette note ne s’adresse qu’aux habitants de ces deux résidences. Quel message veut-elle passer ? Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un jardin. Quand on vit à cinq dans un trois-pièces avec des enfants, je comprends que certains ressentent le besoin de prendre l’air. La mairie aurait dû faire preuve de pédagogie en allant à leur rencontre plutôt que d’inciter le voisinage à les dénoncer », explique une habitante du quartier.

Ces dernières semaines, plusieurs syndicats de police ont appelé les citoyens (à travers toute la France) à stopper d’appeler le commissariat pour dénoncer le non-respect du confinement. Les forces de l’ordre ont noté une augmentation significative des appels de délation.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aurélien Barrau : « Nous sommes dans la première extermination délibérée de la vie sur Terre »

Le chef des urgences de l’hôpital Pompidou : « Que les ministres quand ils ne savent pas se taisent c’est mieux ! »