in ,

« On est désespérées, on ne croit plus en vous » : l’échange tendu entre Emmanuel Macron et deux soignantes


Lors de sa visite ce vendredi après-midi à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière, le Président de la République a été interpellé par deux infirmières sur leurs conditions de travail. 

La colère gronde dans les hôpitaux alors que le pic de l’épidémie de coronavirus vient d’être passé. Les soignants, en première ligne et souvent sous équipés, demandent depuis plus d’un an au gouvernement les moyens de pouvoir soigner les français correctement.

Pendant la crise sanitaire, Emmanuel Macron a reconnu qu’il n’avait pas suffisamment écouté les revendications des soignants. Le domaine de la santé a été sacrifié avec notamment de multiples coupes budgétaires ces derniers quinquennats.

Le personnel des hôpitaux publics, ainsi que les soignants libéraux, ont payé de leur vie ce manque d’équipements de protection. Ils ont également vu des patients ne pas être soignés par manque de place durant le pic de l’épidémie. Des traumatismes importants pour des équipes de soignants souvent en sous-effectif.

« On est désespérées, on ne croit plus en vous », déclare au président l’une des soignantes.

Bien avant la pandémie de Covid-19, les chefs de service des hôpitaux publics alertaient l’opinion publique sur la situation catastrophique des établissements de santé.

Depuis la fin du confinement, les soignants manifestent devant les hôpitaux pour pousser le gouvernement a respecté ses promesses. Il s’agit de réinvestir massivement dans la santé afin de donner un salaire décent aux personnels, de rouvrir des chambres afin d’éviter la saturation des hôpitaux et donc d’embaucher, de réimplanter des maternités dans les territoires délaissés par l’Etat notamment en province et enfin assurer des moyens de protection aux travailleurs de la santé surtout avec la possibilité d’une deuxième vague dès l’automne prochain.

LIRE AUSSI : Le pic de coronavirus à peine passé, Olivier Truchot relance déjà les hostilités contre les soignants

Vous restez encore un peu?

Issues.fr vous remercie, vous êtes toujours plus nombreux à nous lire et votre fidélité nous réjouit. Pour maintenir notre travail, garder notre liberté critique et surtout vous proposer toujours plus de contenus de qualité, des articles détaillés et des vidéos inédites, nous avons besoin de vous.

Votre soutien nous garantit de poursuivre notre quête d’exigence journalistique et d’élargir notre champ d’investigation. Il est essentiel de continuer à s’interroger et à échanger. Chaque contribution est précieuse!

Pour faire un don, même 1 euro, c’est ici : https://en.tipeee.com/issuesfr/

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Selon l’OMS, le Covid-19 « pourrait ne jamais disparaître »

Le point sur le taux de décès du coronavirus en Russie et en France