in ,

L’interview de Juan Branco se transforme en « interrogatoire », les internautes en colère


Juan Branco, avocat et auteur du livre Crépuscule , était l’invité de l’émission Bourdin Direct présentée par Apolline de Malherbe. Un interview qui a provoqué la colère des internautes qui ont accusé la journaliste d’être sortie de son devoir de réserve.

Au delà des faits qui sont reprochés à Piotr Pavlenski, toujours en garde à vue, et du rôle présumé de Juan Branco dans cette affaire, les internautes ont été choqués de voir Apolline de Malherbe sortir complètement de sa neutralité journalistique dans un entretien qui s’est transformé en réquisitoire.

Juan Branco, qui se présente comme l’avocat de Piotr Pavlenski, a été pendant 20 minutes interrogé comme un véritable coupable dans cette affaire d’Etat qui a vu Benjamin Griveaux, candidat du parti au pouvoir, devoir démissionner après la publication sur Internet de plusieurs vidéos intimes qu’il avait envoyé à une internaute alors même qu’il était au gouvernement.

Pendant tout l’interview, Apolline de Malherbe met en doute la parole de son invité et lui reproche implicitement d’avoir un rôle plus important qu’il ne le déclare. A l’image d’un procureur ou d’un détective privée, la journaliste évoque un réveillon soit-disant organisé par Juan Branco qui aurait mal fini, une lettre trop bien écrite en français pour que ce soit Piotr Pavlenski qui en soit l’auteur, elle lui demande à plusieurs reprises s’il existe d’autres vidéos, l’accusant presque de faire du chantage et de menacer la classe politique de nouvelles révélations.

Elle finira par une phrase très claire qui ne laisse aucun doute sur les positions de la journaliste improvisée Procureur de la République :

« Plus on vous entend et plus on se demande si Piotr Pavlenski n’est pas que l’exécutant et vous le manipulateur », conclut-elle.

Des propos qui ont choqué les internautes ainsi que Juan Branco qui a annoncé sur Twitter avoir fait un signalement au CSA.

Dans la foulée, de nombreux internautes ont pris sa défense sans juger du fond de l’affaire. Tous ont déclaré être choqués par la prise de position de la journaliste.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. Cette pseudo journaliste, qui ne cache pas ses idées politiques, reçoit différemment ceux dont elle partage les idées et les autres, a été jusqu’à accuser officiellement Juan Branco d’être le commanditaire et Piotr Pavlenski l’exécuteur de la parution de la vidéo sur griveaux, c’est absolument choquant, déplacé et n’est pas digne d’un vrai journaliste, c’est une honte et espère que Juan Branco va déposer plainte contre elle pour accusation mensongère et dans la foulée qu’elle donne sa démission

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les images impressionnantes de la tempête Dennis, l’armée à la rescousse en Angleterre

« Nous sommes les premiers réfugiés climatiques de France »