in ,

Le commissariat de Bordeaux plongé dans le noir suite à la GAV d’un militant CGT énergie


A Bordeaux, un militant de la CGT Energie 33 a été interpellé lors de la mobilisation nationale du 9 janvier. Des centaines de personnes se sont rendues au commissariat afin de lui apporter son soutien et cerise sur le gâteau, le commissariat a été privé d’électricité.

Le 9 janvier 2020, date de la première mobilisation nationale contre la réforme, une coupure a eu lieu à la gare St Jean de Bordeaux, revendiquée par le syndicat CGT Energie 33 en soutien aux grévistes de la SNCF. Puis dans un second temps, a eu lieu la manifestation où plus de 70 000 personnes ont marché ensemble dans le fief d’Alain Juppé pour dire non à la réforme des retraites.

Lors des manifestations, plusieurs personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. En guise de soutien, plus de 250 citoyens se sont réunis devant le commissariat afin de protester contre ces arrestations jugées arbitraires ou abusives.

Dans la soirée, une nouvelle coupure d’électricité a eu lieu dans le quartier où se trouve le commissariat en guise de réponse aux interpellations et notamment celle d’un militant CGT Energie 33. Ce dernier est sorti de garde à vue le lendemain à 12h.

Depuis le début du mouvement social contre la réforme des retraites, les militants de la CGT Energie organisent des coupures de courant contre des bâtiments publics et passent les foyers les plus précaires en heures creuses.

Lors de cette journée, les observateurs ont remarqué une augmentation de la répression policière qui a été critiquée sur les réseaux sociaux notamment suite à plusieurs vidéos publiées par des citoyens et des journalistes indépendants. Pour de nombreux internautes, le gouvernement souhaite créer la peur de manifester. Des accusations qui se multiplient sans que le Ministre de l’Intérieur ne réagisse publiquement malgré les nombreux blessés.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Pour Michel Fize, sociologue, la CFDT et l’UNSA sont des « syndicats de collaboration »

L’effondrement [EP3] L’Aérodrome | Série Canal+