in ,

Dr Karine Lacombe : « J’ai décidé de quitter les réseaux sociaux » après des menaces écrites et physiques


Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine de Paris, a dénoncé un déferlement de haine à son encontre après plusieurs sorties médiatiques notamment sur la question de la chloroquine, du Pr Didier Raoult et de la pénurie de masque.

Karine Lacombe s’est fait remarquer au début de la polémique sur l’utilisation de l’hydrochloroxyne pour soigner les patients atteints du Covid-19. L’infectiologue s’en est prise violemment à l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée infection à Marseille.

« Je suis absolument écoeurée par ce qui se passe. […] Ce qui se passe à Marseille est absolument scandaleux », avait-t-elle déclaré au sujet des méthodes utilisées dans l’institut marseillais.

Il y a quelques jours, la médecin a de nouveau critiqué la dernière étude sur 1061 patients tous traités à la hydroxychloroquine et l’azithromycine.

« Le problème que posent les études du Professeur Raoult c’est qu’elles ont été construites à l’envers ».

Les attaques répétées contre le Didier Raoult ont provoqué la colère de nombreux internautes. Les révélations autour des liens de Karine Lacombe avec certains laboratoires pharmaceutiques ont discrédité l’infectiologue et ses critiques contre le traitement à l’hydrochloroxyne.

En plus de s’attaquer à Didier Raoult, Karine Lacombe a menti à plusieurs reprises sur les plateaux de télévision. Elle a notamment déclaré qu’il ne manquait pas de masques dans les hôpitaux.

« Il n’y a pas de problèmes d’accès aux masques pour les soignants en hôpitaux », avait-t-elle déclaré sur le plateau de LCI.

Ces propos vont à l’encontre des dizaines voire centaines de témoignages de soignants qui ont dénoncé le manque de moyens et d’équipements pour se protéger.

VOIR AUSSI : Pr Karine Lacombe : “Il n’y a pas de problèmes d’accès aux masques pour les soignants en hôpitaux”

La cheffe de service de l’hôpital St-Antoine avait d’ailleurs tenu des propos contradictoires quant à l’intérêt de porter un masque. En quelques jours, à l’image du gouvernement, l’infectiologue avait changé d’avis sur l’intérêt scientifique de porter un masque pour contenir l’épidémie.

« Le fait que tout le monde porte un masque, évidemment ça protège tout le monde », a-t-elle avoué.

VOIR AUSSI : Le volte-face de Karine Lacombe sur le port des masques

Ces sorties médiatiques ont entrainé de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Karine Lacombe est apparue comme la figure du médecin des médias qui a des intérêts avec des laboratoires pharmaceutiques puissants et un lien avec le gouvernement. Le visage de Karine Lacombe est devenu le symbole d’un fiasco sanitaire.

Quelques réactions critiques sur les réseaux sociaux :

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux soeurs, aide soignante et pompière, dénoncent des lettres de menaces anonymes de leurs voisins

Un médecin craque après sa journée de travail et interpelle le gouvernement : « Vous êtes la honte de ce pays ! »