in

Gilets Jaunes. Sur 378 enquêtes menées par l’IGPN, seulement 2 ont débouché sur des propositions de sanctions


L’émission Envoyé Spécial a interrogé la directrice de l’IGPN, Brigitte Jullien, sur les enquêtes menées suite à des plaintes contre des policiers dans le cadre des manifestations gilets jaunes.

A la question de savoir combien de policiers ont été sanctionnés suite à des enquêtes de l’IGPN, Brigitte Jullien a semblé gênée en révélant que les enquêteurs ont proposé des sanctions que pour deux fonctionnaires de police en 1 an et demi de travail sur le mouvement gilet jaune.

« Pour l’instant, on a deux dossiers. Deux dossiers de proposition de sanction sur les enquêtes administratives que nous avons faites. […] Sur 378 enquêtes menées sur le mouvement des gilets jaunes ».

Cette vidéo confirme l’inefficacité de l’IGPN face à la multiplication des affaires de violence qui touchent la police.

« Maintenir l’IGPN, c’est maintenir l’impunité, la violence et le racisme », explique sur son compte Twitter Maître Arié Alimi, connu pour son combat contre les violences policières.

Les critiques contre les violences policières n’ont pas empêché les syndicats de police d’organiser plusieurs manifestations à travers la France. Les gardiens de la paix ont même demandé la démission du Ministre de l’Intérieur, Christian Castaner, qui a dénoncé les violences et le racisme dans la police.

VOIR AUSSI : En 2019, Mélanie reçoit un coup de matraque à la tête et tombe inconsciente, l’IGPN classe l’affaire

Likez notre page facebook!

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Nous sommes prêts pour une confrontation militaire avec la Turquie » (Ministre grec de la Défense)

Les protestations secouent le Liban après l’effondrement de la monnaie