in ,

« Ceux qui font tourner le pays, c’est la France du Smic »


La crise sanitaire rappelle aux français que les travailleurs dévalorisés sont essentiels contrairement à d’autres métiers secondaires plébiscités dans les écoles de commerce.

« La France du Smic », celle qui se lève tôt, celle de la banlieue, est aujourd’hui en première ligne face à l’épidémie de coronavirus. La Seine-Saint-Denis en paye d’ailleurs le prix fort car c’est l’un des départements les plus frappés par le virus. Les travailleurs précaires, ceux qui travaillent pour un Smic, sont obligés de continuer à se rendre au travail afin d’assurer le bon fonctionnement des transports en commun, des hôpitaux ou encore le ramassage des déchets.

Loin de la « Start up Nation » d’Emmanuel Macron, « ceux qui ne sont rien » sont aujourd’hui tout dans un système au bord de l’effondrement. Le modèle néolibéral basé sur la globalisation des échanges a montré ses limites. Malgré tout, rien ne promet un changement de politique après la crise.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Après le COVID-19 : la Stratégie du Choc

L’Armée de Terre se met au survivalisme avec des tutos scénarisés