in

Des enfants privés de manuels scolaires car leurs parents n’auraient soi-disant pas payé la cantine


La direction du collège Fleming a refusé de fournir les manuels scolaires à certains élèves. Motif invoqué : leurs parents n’auraient soit-disant pas payé la cantine.

«Vous n’avez pas droit aux manuels scolaires car vos parents n’ont pas payé la cantine.»

Le journal Le Parisien rapporte que plusieurs enfants du collège Fleming ont passé une rentrée cauchemardesque et humiliante. Mardi dernier, la direction a refusé de distribuer des manuels scolaires à plusieurs enfants parce que leurs parents auraient des impayés.

«Ils ont appelé les enfants en formant deux groupes. Pour ceux qui étaient à droite, un membre de la direction leur a expliqué qu’il ne pouvait pas avoir les livres car leurs parents n’avaient pas réglé la cantine », raconte une adolescente choquée à sa mère.

Une maman en colère

La maman de la petite a de suite appelé le collège pour avoir plus d’informations sur l’incident. L’établissement lui a demandé de payer une facture de 9,20 euros pour chacune de ses deux filles pour la période de janvier à mars avant de se rétracter.

«On m’a dit : Finalement, vous ne devez rien, on a retrouvé les paiements dans un coffre-fort », raconte la maman.

Le changement de discours tardif du collège n’y changera rien, cette mère de famille ne décolère pas.

«C’est une humiliation pour nos enfants de les prendre à partie devant les autres. C’est totalement aberrant de les priver de livres scolaires pour cette raison.»

Son autre fille, qui faisait sa rentrée quelques jours plus tard, est arrivée la boule au ventre au collège de peur de vivre la même mésaventure que sa sœur.

«Elle n’a quasiment pas dormi de la nuit. On lui a donné ses livres, mais ce n’était encore pas le cas de tout le monde.»

La fille d’un conseiller municipal d’opposition subit le même sort

Cette maman n’est pas la seule à avoir vu sa fille être humiliée devant ses camarades. C’est également le cas de celle de Jean-Christophe Péral, conseiller municipal d’opposition, en colère après la direction de l’établissement.

«C’est totalement illégal de faire ça, peste-t-il. Les textes sont très clairs : les manuels scolaires appartiennent à l’Etat, l’établissement n’en est pas propriétaire et la direction ne peut absolument pas prendre ce genre de décision…»

«C’est très violent pour les enfants, s’offusque-t-il. Certains sont rentrés en pleurant chez eux.»

Jean-Christophe Péral a tenté de joindre à plusieurs reprises la cheffe de l’établissement sans succès. Une mauvaise idée puisque le papa a décidé d’écrire une lettre à l’inspection académique.

« Je voudrais qu’il lui explique en ma présence qu’elle a franchi la ligne jaune », ajoute-t-il.

Des excuses tardives

Face à la colère des parents et le scandale provoqué par ces scènes humiliantes, les responsables de l’établissement ont demandé « aux services compétents de remettre à tous les élèves leurs livres pour ce vendredi 4 septembre », tout en « présentant ses excuses ».

VOIR AUSSI : Le gouvernement prépare un nouveau fiasco sanitaire appelé rentrée scolaire !

Likez notre page facebook!

Likez notre page facebook!

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ISF européen

Un ISF européen permettrait d’éponger les dettes liées au coronavirus en 10 ans

Tesla a forcé ses travailleurs à réduire leur salaire pendant que la fortune d’Elon Musk passait de 25 à 100 milliards de dollars