in

Les députés LREM accusés d’instaurer “des milices privées” pour faire respecter l’état d’urgence sanitaire

La commission des Lois a approuvé une proposition de députés LREM permettant à des “gardes particuliers” d’intervenir et de sanctionner dans le cadre des mesures de déconfinement.

Avant le “monde d’après” déconfinement, il y avait le renouveau de la classe politique avec la victoire d’Emmanuel Macron aux dernières élections présidentielles. Les députés de la majorité n’ont pas déçu pendant ces trois années de gouvernance avec notamment de nombreux cadeaux fiscaux dont la suppression de l’ISF, la répression brutale du mouvement des gilets jaunes et l’utilisation du 49.3 après 45 jours de grève contre la réforme des retraites.

SUIVEZ ISSUES.FR SUR FACEBOOK : CLIQUEZ ICI

Mais les députés de la majorité n’en ont pas terminé avec la destruction de tous les acquis sociaux et démocratiques des français. Dans le cadre du déconfinement, les élus LREM ont annoncé qu’ils allaient voter l’immunité pénale pour les maires qui rouvriront les écoles malgré les risques de contamination.

Dernière proposition en date, les députés LREM ont approuvé une proposition d’amendement visant à permettre à des sociétés privées de faire le travail de la police nationale et de la gendarmerie. La commission des Lois a approuvé malgré le désaccord de la rapporteure visiblement gênée. L’Assemblée Nationale devra désormais voter.

LIRE AUSSI : En Seine-et-Marne, le préfet réquisitionne des chasseurs pour faire respecter le confinement

Plusieurs élus de l’opposition ont exprimé leur désaccord notamment Julien Bayou, d’Europe Ecologie Les Verts, qui dénonce l’empressement du pouvoir à instaurer des milices privées plutôt que de répondre à la détresse économique des citoyens.

“Personne pour mettre des contreparties aux aides aux entreprises ou un moratoire sur les loyers des particuliers, l’urgence c’est… d’inventer des milices privées”, a-t-il écrit sur Twitter.

Idem pour le Parti Communiste Français qui évoque également “des milices privées”.

“En 2020, les miliciens s’appellent des “gardes particuliers”.
Décidément, La République en Marche sait toujours se surpasser à chaque fois qu’il s’agit de défendre les intérêts des puissants”, a tweeté le Parti Communiste Français.

Les internautes ont également été choqués par cette nouvelle proposition de la République en Marche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    La “Pénurie” Alimentaire qui menace le monde

    La LREM pourrait perdre sa majorité absolue à l’Assemblée nationale après une scission du parti