in

Gérald Darmanin interdit la distribution de repas aux migrants de Calais par les associations non-mandatées


Gérald Darmanin a décidé d’interdire les distributions de repas aux migrants par les associations. Une information donnée par le journal local La voix du Nord lors de son édition d’hier.

Lors de son premier déplacement en tant que Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin s’était rendu à Calais après l’évacuation de deux camps de migrants. Ce choix confirmait la volonté du gouvernement d’axer la seconde partie du mandat présidentiel sur les questions liées à l’immigration et au « communautarisme ».

La maire de Calais, Natacha Bouchart, avait profité de la visite du Ministre de l’Intérieur pour demander un entretien. Ce jeudi, elle s’est rendue Place Beauvau pour discuter avec Gérald Darmanin sur la présence migratoire dans le centre-ville et autour des centres commerciaux de Calais.

Après un long entretien d’une heure et quart, l’élue a obtenu un arrêté préfectoral qui interdit la distribution de repas sauvages par les associations. Les seules à être habilitées sont celles de la Vie Active, financées par l’Etat.

« Cela concerne un périmètre assez large qui va de la Mi-Voix (NDLR : centre commercial Carrefour) au Fort-Nieulay, en passant par le quai de la Moselle, la gare, le Minck… Le ministre s’est engagé à ce que l’on conserve une bonne tenue du centre-ville », note Natacha Bouchart.

Cette décision intervient alors que le plus grand camp de migrants d’Europe en Grèce a été réduit en cendres après un incendie. L’Union Européenne est régulièrement accusée de déléguer la gestion des flux de réfugiés originaires d’Afghanistan, Syrie et Irak à la Turquie.

LIRE AUSSI : Les migrants africains entassés et « laissés pour morts » dans les centres de détention en Arabie Saoudite

Likez notre page facebook!

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de la moitié des habitants des grandes villes américaines en difficultés financières

Alain Juppé : « Je combats fondamentalement : la collapsologie »