Les images de l’arrestation de Daniel Prude, homme noir étouffé par des policiers à Rochester

Daniel Prude, 41 ans est décédé le 30 mars après avoir été étouffée par la police. Les vidéos de son interpellation viennent d’être dévoilées et provoquent l’émoi outre-Atlantique.

L’homme a suffoqué après que la police lui ait mis une cagoule sur la tête. Il était le père de cinq enfants adultes, avait quelques problèmes de santé mentale, mais ne présentait aucun danger. Il venait d’arriver à Rochester pour une visite chez son frère.

La mort de Daniel Prude n’a attiré l’attention du public que mercredi, lorsque sa famille a tenu une conférence de presse et a publié une vidéo de la caméra de police qui a filmé l’interpellation.

Un homme sensible

Daniel Prude avait été traumatisé par la mort de sa mère et d’un frère ces dernières années, ayant perdu un autre frère avant cela, a déclaré sa tante Letoria Moore dans une interview. Au cours de ses derniers mois, il avait fait des allers-retours entre sa maison de Chicago et celle de son frère à Rochester parce qu’il voulait être proche de lui, a-t-elle déclaré.

Elle savait que son neveu avait des problèmes psychologiques, dit-elle. Pourtant, quand il a appelé deux jours avant sa mort, «c’était le Rell normal que je connaissais», a déclaré Moore.

«Je ne savais pas quelle était la situation, ce qu’il traversait cette nuit-là, mais je sais qu’il ne méritait pas d’être tué par la police», a-t-elle déclaré.

Daniel a couru nu dans les rues de Rochester et est mort d’asphyxie après qu’un groupe de policiers lui ait mis une cagoule sur la tête et enfoncé son visage contre le trottoir pendant deux minutes, selon des vidéos et des enregistrements.

Un officier a écrit qu’ils avaient mis la cagoule sur la tête de Prude parce qu’il crachait continuellement en direction des officiers et qu’ils étaient préoccupés par le coronavirus.

LIRE AUSSI : La police de Los Angeles tire 20 balles dans le dos d’un homme noir après une infraction en vélo

Les cagoules sont destinées à protéger les agents de la salive d’un détenu et ont été identifiées en tant que facteur de la mort de plusieurs prisonniers aux États-Unis et dans d’autres pays ces dernières années.

La ville a mis fin à son enquête sur la mort de Daniel Prude lorsque le bureau du procureur général Letitia James a ouvert sa propre enquête en avril. En vertu de la loi de New York, les décès de personnes non armées en garde à vue sont souvent confiés au bureau du procureur général, plutôt que traités par des fonctionnaires locaux. L’enquête de l’État se poursuit.

Les Etats-Unis connaissent de nombreuses manifestations depuis la mort de George Floyd en mai 2020. L’homme avait également été étouffé par des policiers lors de son interpellation. Si la situation s’était calmée, la nouvelle bavure policière sur Jacob Blake, qui a reçu sept balles dans le dos par la police, a relancé la colère de la minorité noire.

LIRE AUSSI : La police de New-York dissout les brigades anti-criminalité jugées trop violentes

Nicolas Hulot et Frédéric Lenoir : “On ne sait pas si l’Humanité dans un siècle pourra encore exister”

Coronavirus : déjà une centaine de classes et 22 établissements fermés