in ,

Le burn out des soignants : « ils raccrochent la blouse » | VIDEO


Les soignants sont de plus en plus nombreux à réfléchir à changer de carrière selon un sondage de l’Ordre national des Infirmiers. La première vague épidémique de coronavirus a épuisé les infirmiers déjà frappés par un manque d’effectif et d’importantes coupes budgétaires gouvernementales.

A l’heure où la France est touchée par une seconde vague de coronavirus, les infirmiers sont 57% à s’estimer en burn out tandis que 40% ont envie de changer de métier.

La situation ne risque pas de s’améliorer avec un Segur de la santé loin des revendications des syndicats de soignants et un budget 2021 encore une fois à la baisse pour l’hôpital public.

 « Le bilan social 2019 de l’établissement a établi que 60 % des soignants embauchés un an plus tôt sont déjà partis », explique Renaud Chouquer, médecin réanimateur depuis dix ans au Centre hospitalier Annecy-Genevois.

De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer la situation des soignants. Le manque de lits en réanimation pendant la crise sanitaire met en exergue la souffrance quotidienne des infirmiers et médecins qui doivent souvent se dédoubler pour répondre aux besoins des patients.

« Oui, on a le matériel, les locaux, mais pas le personnel pour faire tourner ces lits. Il nous manque des soignants », explique Jonathan, l’infirmier de 38 ans.

La réduction du budget de la santé depuis plusieurs quinquennats pourrait bien cacher une privation progressive de la santé. Après une nouvelle logique managériale au sein des établissements de santé, l’hôpital censé prodiguer les meilleurs soins possibles s’est transformé en entreprise de rentabilité.

A l’image des Etats-Unis où la santé est une question d’argent et d’inégalités, la France pourrait bien suivre ce chemin. L’hôpital public en manque de moyens transfèrerait petit à petit ses forces vives et ses prérogatives au privé jusqu’à sa destruction totale.

LIRE AUSSI : Gestion calamiteuse de la crise Covid-19 : perquisitions chez Buzyn, Véran, Philippe, Ndiaye et Salomon

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEO. François Berléand : « Ce Covid qui ne circule qu’à partir de 21H ça me rend perplexe »

VIDEO. « Les Amish de mes Amish sont mes Amish », écrit Nicolas Hulot à Emmanuel Macron