in

« On veut respirer » : le mot d’ordre de la convergence entre militants anti-bavures policières, écologistes et gilets jaunes


Assa Traoré, icône de la lutte contre les violences policières, a organisé une nouvelle manifestation à Beaumont-sur-Oise dont le slogan principal était : « On veut respirer ». A ses côtés, on a pu voir des militants écologistes, anticapitalistes et gilets jaunes.

Et si Assa Traoré avait pris à contre-pied tous les médias et politiques qui souhaitaient l’enfermer dans la case de la militante de la cause noire ? La sœur d’Adama Traoré, mort lors d’une intervention musclée de gendarmes, a invité les associations écologistes, anticapitalistes et des gilets jaunes pour organiser une « convergence des luttes ». Ce rassemblement de militants vise à « combattre un système de domination dont les intérêts sont opposés à ceux des citoyens ».

Ce rapprochement, qui avait déjà eu lieu lors d’une action d’Extinction Rebellion à Italie 2, a provoqué la colère de nombreux militants d’extrême droite. Un montage grossier vu 250 000 fois, où Assa Traoré évoque un rapprochement avec les gilets jaunes à certaines conditions, laisse entendre qu’elle traite tous les membres du mouvement de « fachos ».

Un montage malhonnête puisque dans la même vidéo, Assa Traoré explique la différence entre les militants d’extrême droite qui ont infiltré les gilets jaunes, et les gilets jaunes dont le combat principal est la justice sociale.

Une nouvelle tentative de division de la part de l’extrême droite qui craint ces rapprochements populaires où l’égalité, la justice sociale et le respect de la planète sont les fers de lance de toutes les luttes.

La manifestation a réuni plusieurs milliers de personnes dans la petite commune de Beaumont-sur-Oise où est décédé Adama Troré. Habitants des quartiers et des centre-villes se sont réunis pour dénoncer la violence du système en pleine crise économique et sociale. D’une association pour obtenir justice pour son frère, Assa Traoré devient l’une des leaders d’un mouvement trans-courant rassemblant des militants de tous les bords pour un véritable changement politique.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Un quart de milliard de personnes vont perdre leur emploi cette année », selon le président de Microsoft

La crise post-coronavirus pourrait provoquer des soulèvements populaires dans le monde entier