in

Il enlève son masque «quelques secondes» dans la gare pour manger un Kinder… et se prend une amende


Un habitant de Seine-Saint-Denis a raconté sur Twitter comment il a été verbalisé par des policiers en civil alors qu’il mangeait un Kinder dans la gare.

Robin raconte sur Twitter sa mésaventure survenue lundi matin à la gare de Lyon. Le jeune homme de 22 ans a écopé de 135 euros d’amende pour avoir enlever son masque dans la gare « quelques secondes » pour manger son Kinder Bueno.

« Parti tôt le matin de Dijon en TGV pour reprendre mon boulot sur Paris, j’arrive à 10h30 à Gare de Lyon. J’ai un petit creux à mon arrivée, je passe au Relay acheter un Kinder Bueno, avant d’aller au travail », explique Robin,

Il baisse son masque sur le menton et commence à savourer sa friandise tout en avançant vers le quai de la ligne 14 du métro.

« J’entends une femme m’engueuler en me disant de remettre mon masque… Je crois alors que c’est une personne un peu dérangée… Puis un homme à ses côtés m’interpelle aussi avec un air menaçant. Je me dis alors que ces gens sont fous, et je leur réponds avec un mot déplaisant : bande de tarés ! »

Likez notre page facebook!

Mais Robin apprend rapidement à ses dépends que ce sont en fait des policiers en civil. Les propos de Robin ont déplu et il n’échappera pas à son amende de 135 euros pour non-port du masque.

« Je leur explique calmement que je suis désolé, que c’est un malentendu, qu’on parle de 135 balles d’amende pour un jeune pas très riche qui a mangé un Kinder Bueno. Un appel au bon sens raté puisque le policier me répond que lui, quand il mange, il mange dehors ».

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun depuis la fin du confinement. Cependant, le fait de le retirer pour manger ou boire est toléré.

« Les clients peuvent ôter le masque pour boire et manger, à condition de ne pas s’éterniser », confirme-t-on à la SNCF.

Depuis le 11 mai, les agents de sécurité de la RATP ont infligé 13 000 contraventions pour non-port du masque.

« En fait, c’est ma réaction qui a été verbalisée, plus que le non-port du masque. Le policier a compris qu’il avait été un peu excessif et m’a dit que je pouvais porter réclamation », explique Robin.

« Je ne veux pas être récupéré par des anti-masques qui hurlent à la dictature. Mais il y a ici un usage disproportionné de la répression. Demander à des policiers en civil d’appliquer cette mesure est une mauvaise idée. En tant que citoyen on se sent piégé et ça crée du conflit ».

Depuis le 28 août, le masque est devenu obligatoire dans tous l’espace public à Paris et en petite couronne. Les vidéos interpellations musclées par des agents de la SCNF et des policiers provoquent régulièrement l’indignation des internautes. Cependant, selon un récent sondage, une grande majorité des français sont favorables au port du masque obligatoire.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Allemagne va tester le revenu universel à 1 200 euros par mois

Le plus grand acteur du secteur des services pétroliers abandonne le schiste en Amérique