in , , ,

Agnès Buzyn moquée pour le lien entre « l’âme de Paris » et les terrasses chauffées


https://twitter.com/hashtag/Europe1?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw

Lors d’une interview à Europe 1, Agnès Buzyn a annoncé qu’elle n’interdirait pas les terrasses chauffées des cafés parisiens. Pour l’ex-Ministre de la Santé, elles sont « l’âme de Paris ».

“On ne va pas interdire toutes les terrasses chauffées parce que c’est l’âme de Paris d’être à une terrasse de café”, a appuyé l’ancienne ministre de la Santé.

Les internautes tout comme les opposants à la candidate LREM ont rapidement réagi aux déclarations d’Agnès Buzyn.

Albane Gaillot, pourtant députée LREM du Val de Marne, a souhaité montrer son désaccord avec Agnès Buzyn en dévoilant des photos en noir et blanc d’une terrasse parisienne.

L’ex-député LREM, Matthieu Orphelin, a également repris la candidate à la Mairie de Paris en rappelant que les terrasses chauffées ont fait leur apparition dans la capitale seulement en 2008.

Axel, sympathisant d’Anne Hidalgo, a laissé un petit commentaire sous la vidéo d’Europe 1.

Anne Souyris, candidate à la Mairie du 13e arrondissement avec Europe Ecologie Les Verts, a rappelé que le chauffage des terrasses était un énorme gaspillage.

Comme si cela ne suffisait pas, Pélénope Bagieu, dessinatrice de BD suivie par 319 000 personnes sur Twitter, est également allée de son petit commentaire.

Agnès Buzyn, candidate de dernière minute après la démission de Benjamin Griveaux risque de vivre des semaines difficiles. Il aurait peut-être mieux valu être en première ligne face au coronavirus que tenter la candidature à la Mairie de Paris. Christophe Castaner a bien réussi à garder son poste au Ministère de l’Intérieur malgré les nombreuses critiques et controverses lors de la crise des gilets jaunes…

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retraites. Le lapsus d’une députée LREM : « Nous vous proposons un grand bond … en arrière! » fait rire les internautes

Climat. Aurélien Barrau : « Nous allons faire face à des restrictions dramatiques de liberté »