in ,

1 an des Gilets Jaunes : manifestations, violences et colère


A la veille de l’anniversaire de la première année de mobilisation des gilets jaunes, des manifestations monstres ont eu lieu partout en France. De nombreuses images de rassemblements et de violences ont saturé les réseaux sociaux durant toute la journée.

A Paris, la manifestation Place d’Italie a été annulée par la Préfecture de Police provocant la colère des organisateurs. Selon le Préfet, les violences faites par les manifestants contre les forces de l’ordre ne permettaient pas une manifestation malgré sa déclaration en préfecture.

Les forces de l’ordre ont par la suite bloqué totalement la place, ne permettant même pas son évacuation. Un député de la France Insoumise, Alexis Corbière, a même été frappé par les CRS visiblement décidés à continuer leur répression.

Des forces de police qui ont provoqué la dispersion dans tout Paris de groupes de gilets jaunes. A Châtelet, de nombreux manifestants se sont retrouvés devant un lieu symbolique de la consommation : Les Halles.

Certains passants qui n’ont même pas participé aux manifestations se sont retrouvés également frappés par les forces de l’ordre. Une répression aveugle visant à décourager les protestataires et tous ceux qui penseraient les rejoindre.

Le premier anniversaire des Gilets Jaunes sera marqué par une répression féroce, une impossibilité de manifester et déjà plusieurs blessés graves dont un journaliste indépendant touché à la tête. Un autre homme aurait été touché à l’œil.

A Toulouse, Montpellier ou encore Nantes et Marseille, des milliers de français se sont déplacés dans les rues malgré les risques. Des vidéos montrant des violences contre de simples manifestants sont apparues tout au long de la journée.

A noter l’hommage des gilets jaunes de St-Etienne rendu à Anas, jeune étudiant de 22 ans, qui s’est immolé devant le Crous de Lyon pour dénoncer la précarité étudiante.

L’interdiction de manifester à Paris, les heurts et la répression policière resteront dans les mémoires pour ce premier anniversaire. Ce mouvement social historique qui, malgré la diabolisation médiatique, les milliers de blessés et le refus de dialoguer des pouvoirs publics, continue d’avoir la sympathie des français. Lors d’un récent sondage, 55% des sondés déclaraient approuver le combat des gilets jaunes.

A l’image des protestations en Amérique Latine ou dans le monde arabe, c’est bien une crise sociale couplée à une chute des libertés fondamentales qui provoquent ces manifestations géantes ainsi que cette colère légitime de plus en plus de français.

Le 5 décembre aura lieu une grève générale contre la réforme des retraites. Les gilets jaunes ont déjà apporté leur soutien à cette nouvelle manifestation contre une politique sociale et économique dont plus personne ne veut.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire
  1. Pingback:

  2. Pingback:

  3. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

bolovie coup d etat fasciste repression indigenes

Bolivie: 5 paysans pro-Morales tués par la police et l’armée

Premier anniversaire des Gilets Jaunes : quel bilan et avenir pour le mouvement ?